35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
La jeunesse, facteur de développement de l’Afrique
12 jeunes tchadiens ont participé à la 6ème cohorte de Yali
Fin de la première phase de formation des journalistes
La grève se poursuit à l’Ecole Normale Supérieure de N’Djamena
Bientôt un nouveau marché de poissons frais à chagoua

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

 

Revue de presse de la semaine du 16 au 23 janvier 2017

« Interdiction des activités du MECI : une expression de la dictature ! » s’exclame à sa Une L’Observateur. Surprenant que cela puisse paraître, le ministre de l’Administration du Territoire a, dans un communiqué, interdit les activités du MECI dans tout le Tchad, en violation des textes de la République.

Mais, selon Dobian Assingar, porte-parole du MECI, un simple communiqué n’est pas une loi pour s’appliquer à un groupe donné. « Aussi, nul ne légifère en démocratie par des coups de gueules et autres menaces oiseuses, ni par des déclarations tendancieuses » cite L’observateur. « MECI : les coups de butoir de Dobian », ajoute La Voix. En réponse à la réaction épidermique du gouvernement suspendant les activités du Mouvement pour l’éveil citoyen (MECI), son porte-parole, Dobian Assingar a fait un point de presse à son domicile le week-end dernier. Sa réplique est à la hauteur de la bêtise écrit l’hebdomadaire.

« Les taxes des 16 mesures », informe Le Pays. « 2017 sera difficile nous avaient prévenus les autorités. L’appel à se serre la ceinture a été formalisé dans la loi des finances qui applique des taxes sur quasiment tous les produits de consommation allant du litre de carburant à la botte de fagot en passant par les billets d’avions et le prix du sel » indique Le Pays. « Surtaxes, augmentation du prix de carburant, des documents administratifs : provocation ou panne d’imagination ? » s’interroge La Voix. « Certains actes prétendument pris pour apporter des solutions à la crise sont qualifiés d’irresponsables et provocateurs » estime La Voix. Et pour cause. « Mobilisation des recettes : Nouvelles taxes oui, mais… » s’interroge  Le Sahel. « L’année qui commence semble être difficile pour le peuple tchadien. Outre la cherté de vie décriée, le prix d’essence à la pompe a augmenté. Les compagnies des téléphones mobiles retirent systématiquement 18% sur toute communication. Rien qu’avec les RAV d’entretemps, chacune de ces 2 compagnies de téléphonie mobile qui existent au Tchad encaissait un milliards et deux cents millions. Le Tchadien doit accepter de s’offrir en holocauste car, le pays traverse une crise économique et financière du fait de la récession. Mais est-ce ce sacrifice sera-t-il éternel ? » s’interroge l’éditorialiste.

« Laoukein Kourayo Médard : victime d’une manipulation du pouvoir », affirme à sa Une L’Observateur. « Le dimanche dernier, quelques policiers se sont présentés au domicile privé du Maire de Moundou, Laoukein Kourayo Médard autour de 18 heures. Ils voulaient l’interroger par rapport aux posters de ses vœux de nouvel an, qui ont été affichés sur ceux du Président de la République dans sa ville. Entre temps, c’est la population qui est en train de payer les pots cassés car dans la nuit du 15 au 16 janvier 2017, les forces de l’ordre ont quadrillé le quartier où réside le Maire pour tabasser les paisibles citoyens sous prétexte qu’ils sont les sympathisants de ce dernier » rapporte L‘Observateur. « Deby, Laoukein et les affiches de Moundou : Acte 2 », ajoute Le Pays. Dimanche 15 janvier, le maire de Moundou a reçu la visite de policiers à domicile. Celui-ci refuse de les recevoir mais répond à une convocation pour le lendemain, raconte le journal.

« Le Tchad ferme ses frontières avec la Libye », annonce Le Sahel. « Depuis quelques jours, le Tchad a fermé ses frontières terrestres avec la Libye pour des raisons de sécurité. Selon le Premier ministre, les aventuriers qui tenteraient d’utiliser une parcelle de notre territoire apprendront à leurs dépens » explique Le Sahel. « Des spéculations après la fermeture de la frontière Tchad-Libye : les prix des aliments flambent à Faya », mentionne Le Progrès N°4510.   « Juste quelques jours après la fermeture de la frontière Tchad-Libye par les autorités tchadiennes, les commerçants de la ville de Faya, chef-lieu de la région du Borkou, refusent déjà de vendre à la population les produits de première nécessité qui se trouvent dans les boutiques et étals » rapporte Le Progrès.

« Œuvre sociale : la fondation ‘’Grand Cœur’’ voit le jour » à lire dans les colonnes de Le Sahel. C’est lors d’une cérémonie qui a lieu le 11 janvier 2017 au palais du 15 janvier que cette fondation de bienfaisance a été lancée, ‘’pétrie dans une culture de partage’’, la première dame du Tchad, Hinda Deby Itno vient par cette fondation confirmer son engagement aux côtés des personnes démunies. « Madame, grand cœur ! », s’exclame La Voix. « On aura beau gribouiller sur les points noirs et autres casseroles que traineraient la Première dame, mais le dernier acte qu’elle vient de poser en portant sur les fonts baptismaux la ‘’Fondation grand cœur’’ marquera à jamais les esprits moins grognons » estime La Voix. « Hinda Deby Itno devient Française », signale Le Pays. « La Première dame, Hinda Mahamat Acyl fait partie de la promotion qui a acquis la nationalité française le 15 janvier 2017. La nouvelle a soulevé une vague d’indignations sur la toile » indique l’hebdomadaire.

Doumtardome L et M. Koularambaye

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

    Faam Tchad Disponible en sac de 10kg au prix promotionnel de 3000FCFA.

    Contacts: 62 69 15 06/ 63 59 84 32/ 65 66 13 27/ 90 24 85 61/ 93 02 02 49

     

     COMMUNIQUE

L’impératif d’une littérature politique

Les semaines qui viennent de s’écouler ont été émaillées par des disparitions de personnalités qui ont marqué la vie de la nation. D’abord Pircoulossou Benoit, chef de canton de Bayaka dans la Tandjilé, ancien député à l’assemblée territoriale française et témoin de toute l’histoire politique du Tchad puisqu’ayant participé de près ou de loin à tous les évènements qui ont marqué la vie politique du Tchad depuis le début et Mahamat Saleh Ahmat Tibeck, plusieurs fois ministre et ancien secrétaire général du parti au pouvoir.

 

Resultat détaillé Présidentielle 2016

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe