Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Revue de presse de la semaine du 29 octobre au 04 novembre 2018

« La fin de la grève ! », s’exclame N’Djaména Hebdo qui précise qu’un accord est conclu entre le gouvernement et la plateforme syndicale revendicative. Sur les termes de cet accord expliqués en six points par l’hebdomadaire, on peut lire : « le gouvernement s’engage à consentir par rapport à la situation actuelle 15% sur la coupe des augmentations générales et spécifiques à compter de janvier 2019, ramenant ainsi le rétablissement des Ags à 65%.

La plateforme s’engage à suspendre la grève dès la signature de l’accord. Le gouvernement s’emploiera à obtenir une audience auprès du président de la République après la reprise effective du travail pour un échange constructif afin de permettre à la plateforme syndicale revendicative de faire le plaidoyer de ses revendications ».

« Gouvernement et syndicats : un accord quand même », renchérit La Voix qui précise que le gouvernement et la plateforme syndicale ont trouvé un terrain d’entente. « Un accord a minima qui ne règle pas le problème au fond », relativise-t-il. « Gouvernement et syndicats signent un accord », poursuit Le Progrès. Selon le quotidien, il est prévu la mise en place d’un comité paritaire, gouvernement et syndicats dans un délai n’excédant pas une semaine à compter de la signature de cet accord pour l’assainissement du fichier de la solde et l’audit des diplômes.

« Nadjo Kaïna: le double jeu ? » s’interroge La Voix qui précise que chaque partie à la lutte peut se rapprocher de l’autre pour faire des concessions en vue de laisser prévaloir les intérêts collectifs faisant allusion à l’audience qu’a accordé la première dame, Hinda Déby Itno aux deux leaders du mouvement citoyen Iyina qui a combattu le régime depuis sa création. Cependant, estime La Voix, « la démarche de Nadjo Kaïna pose problème de crédibilité et de sincérité ». L’hebdomadaire de s’interroger : « le leader d’un mouvement citoyen qui draine et mobilise des milliers de jeunes qui demandent le changement a-t-il le droit de porter une autre casquette sur celle qu’il a déjà sur la tête? » Pour lui, ce serait jouer à un double jeu. « Les actes des leaders de ce mouvement, en lien avec leurs fonctions ou pas, doivent porter un cadet de légitimité, de crédibilité et de sincérité. Nadjo Kaïna, pour la cohésion du mouvement et pour son avenir devrait préalablement avoir une réunion avec ses collaborateurs pour les tenir informés de son intention de s’engager dans un autre projet social dont les partenaires ne sont autres que ceux qu’ils combattent », précise-t-il. « Une audience avec la première dame disloque le mouvement citoyen Iyina », note Le Pays qui précise que : « au lendemain de leur rencontre avec la 1ère dame Hinda Déby Itno, les deux leaders du mouvement citoyen Iyina, Nadjo Kaïna et Bertrand Solloh sont interpelés par les membres de la coordination nationale dudit mouvement à la démission. Mais après-avoir opposé un refus, la plupart des membres de la coordination ont claqué la porte ». Pour votre hebdomadaire, le mouvement est au bout du précipice. « La vague de démissions des autres membres de la coordination du mouvement qui s’en est suivie est au moins une matière à réflexion. A moins de 48 heures, trois membres de la coordination ont présenté leur démission », poursuit Le Pays qui s’interroge : « le mouvement qui suscite de l’espoir dans le milieu jeune vient-il de rendre le tablier » ?

« Douanes, la nomination qui fait jaser », lance Le Pays qui informe que la nomination du nouveau directeur général des douanes et droits indirects, Ousman Adam Dicki, le 26 octobre dernier a soulevé un tollé général. « Agé de 26 ans, le jeune colonel dirigeait jusque-là la force d’appui aux régies, une unité d’appui qui a fini par devenir une direction générale dans le nouvel organigramme du ministère des finances avec des pouvoirs si étendus que les professionnels des douanes et impôts n’avaient que leurs yeux pour pleurer », ajoute votre hebdomadaire qui poursuit : « il se raconte que le colonel Ousman Adam Dicki qui n’avait aucune considération pour son prédécesseur à la direction générale des douanes ne cachait pas ses ambitions. Au point où le jour de sa nomination, il a prévenu à certains de ses contacts dès l’après-midi que son décret passerait dans le 20 heures de la télé Tchad ».  « Promotion des jeunes : voici le nouveau Dg des douanes », montre La Voix un jeune, visiblement dans une base militaire, tenant en main une arme. « Il s’appelle Ousman Adam Dicki. C’est un très jeune militaire âgé de moins de 30 ans gradé colonel. Personne ne l’aurait vu ni sur le banc d’une école de finances ou d’économie, ni occuper une fonction en lien avec ces domaines hautement techniques et clés » ajoute l’hebdomadaire.

Stanyslas Asnan

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AK DESIGN HOME

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé