Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Revue de presse de la semaine du 6 au 12 août 2018

«Un président, deux paroles», lance à sa Une Le Pays qui annonce qu’Idriss Déby Itno a indiqué au cours de la conférence de presse annuelle qu’il a donnée le 6 août dernier à l’occasion du 58ème anniversaire « qu’en instaurant le serment confessionnel, il n’a fait que se plier aux conclusions du forum national inclusif dont, dit-il, il n’était ‘’même pas un acteur’’.  

Le lendemain, il signe une ordonnance fixant le nombre des provinces à 23 au lieu de 17 comme l’a recommandé le forum », ajoute votre hebdomadaire qui complète « qu’en changeant de langage au gré des circonstances, le chef de l’Etat décrédibilise la parole présidentielle. Puisque les résolutions du forum ne sont pas indélébiles, il ferait mieux de rapporter l’instauration du serment confessionnel qui porte des germes de la division », conclut-il. « Le disque rayé de Déby », renchérit Abba Garde qui poursuit que c’est une occasion ratée ou presque. « Devant une quarantaine de journalistes des médias nationaux et internationaux, le chef de l’Etat a passé deux bonnes heures à dire ce que tout le monde savait déjà ou à fuir la réalité. Alors que les Tchadiens attendent de leur chef de l’Etat un message d’espoir, il leur a servi plutôt celui du désespoir en assenant qu’il n’y aura plus jamais d’embellie comme avant », ajoute-t-il.

«58 ans d’indépendance : une occasion de fierté », rétorque L’Info qui note que « le samedi 11 août 2018, le Tchad a célébré les 58 ans de son accession à la souveraineté international. Comme de tradition, le président de la République a animé une conférence de presse le lundi  6 août dernier au cours de laquelle il a annoncé que la 4ème République ne se pose pas en termes de défis mais d’obligations. La crise est toujours là. Sa fin n’est pas pour demain», rapporte-t-il, puis il ajoute: « Je n’ai pas inventé le serment confessionnel. C’est la volonté de du peuple ».

« Le Tchad érige ses régions en provinces », lance Le Progrès qui informe que par ordonnance du mardi 7 août 2018, vient de confirmer le nouveau format des unités administratives et collectives autonomes adopté au conseil des ministres le 26 juillet 2018. «Les unités administratives et collectives autonomes sont ainsi structurées en 23 provinces, 95 départements et 365 communes au lieu de 68 départements, environ 300 sous préfectures et 10 arrondissements précédemment», renchérit-il.

«Amr: l’Ige n’en démord pas», lance Le Pays qui annonce qu’après avoir obtenu la saisie des comptes de cinq entreprises pour les contraindre à payer des amendes qu’elles contestent, l’inspection générale d’Etat s’est fendue d’un courrier à Sogea-Satom lui demandant de rembourser le trop-perçu pour la construction de la clôture de la présidence et des travaux annexes. «Un incident de plus dans le bras de fer qui oppose l’Ige au conseil national du patronat tchadien qui s’arcboutent sur le code des impôts qui dit qu’un avis de mise en recouvrement (Amr) obéit à un processus fiscal avéré et un argumentaire patenté et contradictoire», ajoute-t-il. « Blocage des comptes de cinq entreprises: l’Etat tchadien vise soixante deux milliards », note Abbas Garde que suite au non versement des impôts de cinq entreprises, l’inspection générale d’Etat (Ige) à travers des réquisitions du parquet, a procédé il y a quelques jours à la saisie systématique de leurs comptes bancaires dans huit banques de la place. «L’Etat réclame de ces entreprises au minimum 62 milliards de francs Cfa en raison des taxes et impôts non versés. Après vérifications des pièces comptables des différentes entreprises, il ressort que ces entreprises ont bénéficié des faveurs de certains responsables du ministère des finances et du budget et d’autres autorités du pays », ajoute-t-il.

« Ménage au sein du Set : quatre membres du bureau suspendus, congrès pour octobre », lance Abba Garde qui annonce la saga au sein du syndicat des enseignants du Tchad (Set) continue. « Après les querelles et trahisons enregistrées ici et là, une session extraordinaire du conseil national a eu lieu le samedi 4 août 2018 au Cefod. Tous les conseillers du Set, qui ont fait le déplacement de N’Djaména étaient présents », complète-t-il. « Suspension et avertissement de membres du bureau du syndicat des enseignants : ils sont sanctionnés d’avoir retiré le Set de la grève », renchérit Le Progrès qui précise qu’à l’issue de son conseil extraordinaire tenu le samedi 4 août 2018 au Cefod, le syndicat des enseignants du Tchad (Set) décide de la suspension de quatre membres du bureau exécutif national ayant signé la lettre pour la sorte de leur organisation de la grève générale de la plateforme syndicale revendicative. « Il s’agit de Samuel Guebana, Alladoumngar Tedengarti, Nekouanodji Ngaram et Bemba Abdelkader », ajoute-t-il.

Stanyslas Asnan 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AK DESIGN HOME

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé