Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Revue de presse de la semaine du 02 au 08 avril 2018

« Le roi est indétrônable », titre à sa Une N’Djamena Bi-Hebdo qui analyse que le but ultime recherché à travers la tenue du forum national inclusif : « la longévité, est le maitre-mot, pendant longtemps voilée dans le projet des réformes institutionnelles ».

Désormais, ajoute le confrère, « elle apparait clairement dans les actes du forum déclinés conformément aux thématiques choisies, débattues sous la houlette d’un présidium prédisposé à la besogne ». « Forum ‘’inclusif’’ : dans la poubelle de l’histoire », renchérit Abba Garde qui annonce que cette assise avait un seul et ultime but : garantir la longévité du prince au pouvoir, renforcer ses pouvoirs en vue de l’instauration d’un pouvoir de plus en plus personnalité et opaque. « Le régime présidentiel absolu tant recherché par le raïs pour ressembler à son formateur Hissein Habré est désormais un acquis », ajoute le tri mensuel. Alors faut-il refonder cette nouvelle République par un simple vote des députés ou par un référendum ? « La voie vers la IVème République divise », annonce Le Pays qui publie deux entretiens des députés Delwa Kassiré Coumakoye, président du présidium du forum inclusif, par ailleurs président du comité de suivi et de finalisation des reformes et Mahamat Saleh Makki, tous deux forumistes. Selon les propos du député Delwa Kassiré Coumakoye, rapportés par votre hebdomadaire, « on peut fonder une République par voie parlementaire. Il n’y aura aucun problème de légitimité ». Un argument balayé d’un revers de main par le député Mahamat Saleh Makki qui fulmine: « c’est la refondation de la République alors il est inconcevable qu’on la fasse sans référendum ». « Je ne pense pas qu’un référendum soit nécessaire », rétorque Djimet Arabi, rapporteur général du forum et membre du comité de suivi et de finalisation des reformes, interrogé par le quotidien Le Progrès. « Le forum inclusif est déjà représentatif de toutes les forces vives de la nation notamment les partis politiques, la société civile etc. », ajoute-t-il.

« Des salaires toujours amputés de prêts bancaires », lance Le Progrès qui annonce que les banques proposent plutôt un échelonnement au cas par cas. « Beaucoup d’agents de l’Etat en remboursement de prêts bancaires sont surpris à la perception de leur salaire de mars », ajoute-t-il. « Les banques résistent au gouvernement », renchérit Le Pays qui note : « finalement, les travailleurs ont été dupés par le gouvernement qui leur a fait croire qu’il pouvait faire pression sur les banques afin d’obtenir un moratoire sur les crédits des fonctionnaires dont les salaires ont été ‘’sabrés’’ depuis janvier ». Votre hebdomadaire qui a publié en fac similé la lettre des banquiers au Ministre. A cet effet, conclut-il, « demain, la reprise de la grève ».

« Bâchir instruit d’arrêter les parades et tirs », lance Le Progrès. Selon nos confrères, le ministre en charge de la sécurité trouve inadmissibles des personnes continuent à organiser des parades de mariages, à tirer des balles et même du gaz lacrymogène. « Déby, Bâchir et les cortèges des mariés », annonce Le Pays qui informe que beaucoup d’observateurs ont été surpris par la dernière sortie du ministre de l’administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance locale, Ahmat Mahamat Bâchir au sujet des parades motorisés et tirs de joie après les mariages. « Une décision venant de lui et qui date mais n’a jamais été appliquée », rappelle l’hebdomadaire avant de s’interroger : « d’où vienne-t-il que le truculent ministre remette à jour son édit négligé » ? « Le premier flic a pris peur ayant appris qu’un cortège du chef de l’Etat, en visite en ville a été bloqué par un cortège de mariés. Malin, il a voulu anticiper la colère de son patron », conclut-il.

« L’Afrique du pétrole unit davantage ses forces », annonce N’Djamena Bi-Hebdo qui ajoute que la 35eme session ordinaire des ministres de l’organisation des producteurs de pétrole africain (Appo), précédée par le 14ème forum des sociétés des hydrocarbures (Sht) et la réunion extraordinaire du comité ad hoc des juristes ont planché entre autres sur l’impact de la chute brutale du brut depuis plus de trois ans la reforme de l’organisation. « Le forum de la Sht propose aux ministres de mettre à profit la synergie des compétences des pays membres pour réduire le coût des opérations pétrolières et augmenter la rentabilité des projets marginaux », complète-t-il. « Renforcement de la coopération interafricaine dans le secteur de l’énergie », renchérit Le Pays qui rapporte que le conseil des ministres a adopté les rapports de la 34eme session et des sessions extraordinaires tenues le 31 mars 2017 à Abidjan, le 24 juillet à Abuja et le 19 janvier 2018 à Luanda. « Les représentants de l’Appo ont encouragé les membres à respecter leurs engagements en réglant les contributions statutaires. Le Tchad a passé la main au Nigéria qui en assure la présidence dès le 1er avril », rapporte-t-il. 

Stanyslas Asnan

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé