35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
Le Tchad et les Etats-Unis travaillent à la levée des restrictions sur les visas
Forum annuel de l’Entrepreneuriat organisé par la fondation Tony Elumelu (TEF) à Lagos
Investir dans l’alimentation, c’est lutter contre la migration
Rentrée scolaire au Tchad
Les adieux à Bendou Besso

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La revue de presse de la semaine du 18 au 25 septembre 2017

« Sauver les apparences », lance l’Editorial de N’Djamena Bi-Hebdo. « Le buzz de l’après table-ronde de Paris sur le financement du Plan National du Développement (pnd) du Tchad, c’est l’injonction faite par le président français Emmanuel Macron au président Idriss Déby, d’annoncer un calendrier pour les élections législatives.

Cette réaction tardive a de quoi surprendre.» analyse Bi-Hebdo. « Et si les bailleurs ne tenaient pas à leurs promesses?» s’interroge le Pays. « La table-ronde pour le financement du plan national du développement (pnd) 2017-2021 tenue à Paris a été une satisfaction pour le gouvernement tchadien malgré la mobilisation de l’opposition et la société civile contre ces assises. Tout de même, l’opposition démocratique estime que le processus de financement par les bailleurs sera douloureux.» martèle Le Pays. « Qu’attendent les Tchadiens du Pnd de Paris ? » s’interroge Bi-Hebdo. « Après deux mois de vacances au village, l’Abbé Gabriel Dobade a vu et vécu la misère de la population rurale abandonnée à son triste sort par les précédents plans nationaux de développement. Il témoigne. »,renchérit Bi-Hebdo.

«Amnesty dénonce une restriction des libertés au Tchad. » siffle Le Progrès n° 4673. « Par une conférence de presse, donnée le jeudi 14 septembre 2017, au CEFOD, Amnesty international a présenté son rapport intitulé « Entre récession et répression : le coût élevé de la dissidence au Tchad ». D’une cinquantaine de pages, le rapport produit suite à des missions de recherches au Tchad, analyse la « dégradation continue de la situation de restriction public au Tchad. », rapporte Le Progrès. « Le Tchad entre récession et répression. », clame N’Djamena Bi-Hebdo. « Amnesty International a publié, le 14 septembre 2017, un rapport sur la dégradation de la situation que vivent les défenseurs des droits humains et les journalistes au Tchad. Un document dont la conclusion invite le président Déby à honorer sa promesse faite aux Tchadiens à son accession au pouvoir, depuis 27 ans. »,partage Bi-Hebdo. « Cacher le soleil avec les mains. », tonne Le Pays à sa Une. « l’Ong Amnesty International a publié un rapport accablant sur les violations flagrantes des droits de l’homme et des libertés des citoyens commises par le régime ces deux dernières années. Et ce principalement, à travers l’Agence nationale de sécurité(ANS). La nouvelle a fait tâche d’huile dans l’image redorée du gouvernement tchadien par succès de la table-ronde sur le financement du plan national du développement. Les faits rapportés, les défenseurs des droits de l’homme, les journalistes et les hommes politiques de l’opposition le décrient régulièrement depuis des années. En réponse, le gouvernement remue ciel et terre pour prouver au monde que le Tchad est un Etat de droit. L’on ne peut cacher la lumière du soleil avec les mains. »,commente Le Pays.

«  Gouvernement et syndicats reprennent le dialogue.» annonce Le Progrès dans sa parution n° 4677. « Le gouvernement et les différents regroupements syndicaux ont signé, dans la soirée d’hier, jeudi 21 septembre 2017, au siège du Comité National de Dialogue Social(CNDS), un protocole d’entente pour reprendre le dialogue social suspendu le 11 juillet dernier.» informe Le Progrès.  « Mairies : L’échec d’un système politique. », indexe Le Pays dans son Edito. « Le 7ème arrondissement n’est pas le premier du genre. Il y a eu récemment le cas du maire du 1èr arrondissement Mahamat Siam qui a démissionné avant de faire du rétropédalage ou encore celui de la mairie de Moundou où le maire, Laoukein Mbaiheurem Médard a été destitué et placé sous mandat de dépôt. Au-delà des intrigues politiciennes sur fond d’instrumentalisation de l’appareil judiciaire, c’est l’échec d’un modèle politique défendu bec et ongle au non de l’unité et de la stabilité du Tchad qui est ainsi constatée.» analyse l’Editorial. « Makaîla, le nom qui évoque contestations. », fulmine Bi-Hebdo. « Création clandestine des marchés, endettement excessif, détournement de fonds de la commune, faux en écriture, corruption, népotisme, etc. Entre le maire du 7ème arrondissement, Makaîla Djibrine Ahmat, et une partie des conseillers municipaux, c’est désormais le contentieux du chien contre le singe. », renseigne Bi-Hebdo.

« La gratuité des soins réduite à un simple slogan. », qualifie  N’Djamena Bi-Hebdo. « par un arrêté n° 345 du 30 août 2017, portant recadrage du paquet de gratuité des soins dans les structures sanitaires au Tchad, la ministre de la santé publique Mme Ngarmbatna Odjimbeye Soukate, réduit substantiellement la liste des maladies jusqu’à ce jour dans la mise en œuvre de cette politique sanitaire en faveur des populations. De quarante cinq maladies et problèmes de santé faisant initialement l’objet de prise en charge gratuite par l’unité de gestion, le nouveau texte les résume à cinq cas dans les centres de santé et hôpitaux.»,  explique Bi-Hebdo. « Après le Sila, le choléra attaque le salamat : 52 personnes en sont mortes dans les deux régions » alerte Le Progrès no4675. « L’épidémie de choléra qui a causé deux décès consécutifs à une diarrhée aigue aqueuse et de vomissement avec déshydratation sévère dès son apparition, le 14 août 2017, au village Mariena dans la zone de responsabilité de Tioro » informe le Progrès. « Plusieurs décès dus au palu dans les hôpitaux », ajoute Le Progrès dans sa parution no4676. « L’ambiance dans quelques hôpitaux et districts sanitaires de N’Djamena est au désarroi. Des adultes et enfants soufrant du paludisme s’inquiètent de leur état de santé. », conclut-il

D . Lazare et M. Djiraingué

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Mairies : L’échec d’un système politique

La dernière mais aussi la plus attendue est sans doute l’éviction par le conseil municipal de Makaïla Djibrine Ahmat, maire du 7ème arrondissement. Il lui est reproché du népotisme (il a employé ses épouses, fils et beaux-frères), détournements, faux en écriture et corruption. Pour sa défense, le bourgmestre déchu, évoque un complot de l’opposition et une jalousie de ses collègues qui cherchent eux aussi à accéder à la fonction et «placer leurs parents », comme il l’a fait.

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe