35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
Le Tchad et les Etats-Unis travaillent à la levée des restrictions sur les visas
Forum annuel de l’Entrepreneuriat organisé par la fondation Tony Elumelu (TEF) à Lagos
Investir dans l’alimentation, c’est lutter contre la migration
Rentrée scolaire au Tchad
Les adieux à Bendou Besso

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Revue de presse de la semaine du 11 au 18 septembre 2017

« Financement du Programme National de Développement 2017-2021 », lance Le Progrès. « Le Tchad expose ses potentialités en France : de grands bailleurs annoncent déjà de gros investissements. Depuis le mercredi 6 septembre 2017, ses diverses potentialités, à Paris, en France, pour attirer des investisseurs et solliciter des financements des bailleurs de fonds pour son Plan National de Développement (PND) pour la période 2017-2017, adopté en juillet 2017», informe Le Progrès

« Une belle moisson de promesse. », confirme N’Djamena Bi-Hebdo. « La conférence de mobilisation des ressources pour le financement du Plan national de développement(PND) 2017-2021 a été très fructueuse. Les sommes promises par les bailleurs de fonds dépassent de loin les prévisions ; mais entre les promesses et les décaissements à venir, le chemin reste encore long et pénible », suggère N’Djamena Bi-Hebdo. « Programme national de développement (PND) : Deby  gagne le paris » applaudit La Voix. « Pour atténuer les effets de la crise économico-financier et booster par ricochet le développement du pays, le gouvernement a élaboré un plan de développement(PND). Les stratégies de mobilisation des fonds pour financement sont surmédiatisées. Mais, le document est mal connu. Explication du texte », rapporte La Voix. « Après la table-ronde de Paris : les 16 mesures seront-elles levées ? » s’interroge Le Sahel à sa Une. « Il sera illusoire de croire que les intentions de financement des bailleurs seront matérialisées en un clin d’œil. Cela prendra des mois, voire des années pour certains projets. Le gouvernement et les organisations faitières comme la chambre de commerce, le patronat doivent travailler étroitement pour mettre en place une structure conjointe de suivi. L’on ose croire que ces intentions se matérialiseront afin de permettre au peuple qui croule sous l’effet des mesures d’austérités de souffler un tant soit peu », analyse Le Sahel. « Bonjour les dégâts ! », s’exclame Abba Garde à sa Une. « Idriss Deby peut enfin retrouver son équilibre. Sa flotte aérienne détruite par le vent sera rétablie. Les valises de ses faucons des services secrets reprendront leur poids des années 2005-2010. Une partie des fonds aidera à déstabiliser les grosses têtes de différents groupes armées qui visent son fauteuil avec le ferme projet d’instaurer le fondamentalisme musulman au Tchad. Et une bonne partie servira à irriguer les éternelles officines prévaricatrices du système », commente Abba Garde. « Un financement de leçon » renchérit Le Pays. « Le succès de la table-ronde pour le financement de l’économie tchadienne ne doit pas nous faire oublier les causes de la crise financière que vit le pays. Plus que la chute des cours du pétrole, c’est la mauvaise gouvernance et la fermeture du jeu politique qui en sont la cause. L’ignorer, c’est courir le risque d’échouer à nouveau. Il faut savoir entendre raison », conclut Le Pays.

« Deuxième session criminelle : 42 dossiers criminels sont mis en examen », mentionne Le Sahel. « 42 dossiers sont inscrits aux rôles de la deuxième session criminelle de l’année 2017 dont les audiences sont lancées dans la matinée de ce lundi 11 septembre 2017 et prendra fin le 16 du même mois », indique Le Sahel. « Des assassinats, vols, viols soumis à la 2éme session criminelle 2017 : 42 procès pour crimes en 6 jours d’audiences » écrit Le Progrès N°4669. « La deuxième session criminelle ordinaire 2017 de la cour d’Appel de N’Djamena, siégeant dans la capitale, du 11 au 16 septembre 2017 s’est ouverte hier, lundi 11 septembre 2017 en présence du ministre de la justice, garde des Sceaux, chargé des droits de l’homme, Ahmat Mahamat Hassan ainsi que ses proches collaborateurs » à lire dans les colonnes du confrère.

« Construction de routes : l’IGE réclame 11 milliards au ministère des Infrastructures » titre à sa Une La Voix. « Par deux lettres des 23 et 29 juin 2017, la mission d’Etat a demandé à deux directions de ce département de justifier des indus perçus à travers des marchés de construction de routes avant qu’elle ne déclenche la procédure de remboursement. Et les noms de CGCOC, SATOM et Arab Constrators sont cités » relève La Voix. « Corruption et détournements au Tchad : L’IGE bat de l’aile » tonne Le Citoyen. « Au Tchad, l’Inspection générale d’Etat fait un bilan de ses actions. Créée, il y a deux ans, l’IGE a pour mission de traquer les agents publics indélicats. Cette institution rattachée à la présidence de la République dit vouloir s’améliorer pour être plus efficace », note Le Citoyen.

« Alors que l’année tire à sa fin : pourquoi rien ne bouge à l’ONAJES ? », s’interroge La Voix. « Il ne reste plus que quatre mois sur l’année en cours. Mais l’office n’a ni un plan d’action ni un budget. Et pourtant… », conclut La Voix.

 

Doumtardome L et M. Koularambaye

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Mairies : L’échec d’un système politique

La dernière mais aussi la plus attendue est sans doute l’éviction par le conseil municipal de Makaïla Djibrine Ahmat, maire du 7ème arrondissement. Il lui est reproché du népotisme (il a employé ses épouses, fils et beaux-frères), détournements, faux en écriture et corruption. Pour sa défense, le bourgmestre déchu, évoque un complot de l’opposition et une jalousie de ses collègues qui cherchent eux aussi à accéder à la fonction et «placer leurs parents », comme il l’a fait.

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe