35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
Le président Déby visite la maison d’arrêt d’Amsinéné
Abel de retour sur sa terre natale
N’Djaména accueille le festival Agrobusiness
Nassour Guelengdouksia Ouaidou prend les rênes de l’IGE
A la Une de votre hebdomadaire numéro 066

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Revue de la presse de la semaine du 10 au 17 juillet 2017

« Gèle des indemnités et primes des députés : le couperet est tombé sur l’hémicycle », annonce à sa Une L’Observateur. « Mauvaise nouvelle ! Le 03 juillet dernier, le président de l’Assemblée Nationale, Ndia Haroun Kabadi Jacques a annoncé avec amertume à ses collègues, la suppression de certains de leurs avantages pécuniaires par le ministre des Finances et du Budget, Christian Diguimbaye.

Lorsque Kabadi avait fini de faire cette révélation, ceux des députés, habitués à ronfler en pleine plénières, se sont réveillés en sursaut comme si des punaises avaient subitement envahi leurs sièges. Nos députés vont-ils enfin démissionner ou alors, se syndiqueront-ils ? », s’interroge L’Observateur. « Menace de réduction des indemnités à l’Assemblée : les loups de l’hémicycle hurlent », ironise pour sa part Abba Garde. « Lors de l’ouverture le 04 juillet dernier de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale, le président de ladite institution, l’insatiable Ndia Jacques Kabadi a tancé le gouvernement à propos de l’amputation des indemnités et autres avantages des députés», observe Abba Garde. Pour l’éditorialiste de N’Djamena Bi-Hebdo, « le président de l’Assemblée nationale Haroun Kabadi qui s’est insurgé contre le fait que le budget autonome de l’Assemblée nationale soit amputé de 3 milliards, alors que, d’après lui, l’institution a consenti d’importants efforts de réduction de son budget qui dépasserait auparavant 20 milliards. La réaction de Kabadi, qui fustige la suppression des indemnités mensuelles des députés, est un véritable ‘’pavé jeté dans la mare’’ des discussions budgétaires, dont la sérénité risque d’être singulièrement perturbée. Cette polémique inédite serait due, selon les techniciens des Finances, à une mauvaise lecture du président de l’Assemblée nationale. Le budget de cette institution a été déterminé en prenant en compte tous les besoins exprimés par l’Assemblée nationale, ce qui a donné 13 milliards ». « Hémicycle : le groupe parlementaire de Pahimi doit disparaitre » suggère Le Visionnaire. « Le feuilleton d’après la motion de censure contre le gouvernement Pahimi Padacké Albert a occasionné une bourrasque qui allait emporter le député Mamadou Maindoh. Déjà que le climat est malsain au sein du groupe parlementaire RNDT/Le Réveil, naturellement ce groupe doit disparaitre », conclut Le Visionnaire.

« Crise financière : cure d’amaigrissement dans la grande muette », informe Le Visionnaire. « A la faveur du décret 864 du chef de l’Etat, chef suprême des armées, les subsides des forces armées de défense et de sécurité ont reçu un violent coup d’épée qui fait bouger tout le système. Mais dans cette manœuvre, l’on ne comprend pas les vraies raisons surtout que les questions liées à la sécurité sont importantes pour l’heure », indique Le Visionnaire. « Armée nationale tchadienne : la sécheresse l’atteint », mentionne Abba Garde. « Le décret 864/PR/MDPPCDNACVG/2017 portant règlement des Soldes des Forces Armées et de Sécurité signé le 03 juillet 2017 réduit de façon drastique les primes, indemnités et soldes des agents des forces de défense et de sécurité », remarque Abba Garde.

« Coopération sino-tchadienne : les ânes épinglés», rapporte Mutations. « Les autorités du département du Chari dans la région Chari-Baguirmi, ont intercepté à Etena, à une trentaine de kilomètre de N’Djamena, 2 containers chargés d’ânes, environ 280 têtes. Ces ânes proviennent d’Abéché, chef-lieu de la région du Logone Occidental. 3 Tchadiens et 2 Chinois sont interpelés et gardés à la Police Judiciaire (PJ) pour le besoin de l’enquête », analyse Mutations. « Des Tchadiens dans le trafic d’ânes vers la Chine », apprend Le Visionnaire. « Les autorités tchadiennes ont présenté à la presse des trafiquants d’ânes à Etena, localité située à une trentaine de Km à la sortie sud de N’Djamena, le 04 juillet dernier. Une semaine après, que sait-on exactement de cette affaire de viande d’âne, dernière laquelle, traine le nom d’un député du MPS ? », s’interroge Le Visionnaire. « La viande de l’âne, très prisée par les chinois, fait dégât chez nous », ajoute L’Observateur. « Où va le monde ? S’interroge les Tchadiens. De la viande canine nous voilà dans le spectre de la viande de l’âne », conclut L’Observateur.

« La pluie occasionne des rues privatisées », constate N’Djamena Bi-Hebdo. « Dans la nuit du mardi 4 au mercredi 5 juillet 2017, une grosse pluie s’est abattue sur N’Djamena rendant certains quartiers de la vitrine d’Afrique Centrale pratiquement inaccessibles et causant des dégâts matériels importants », annonce le confrère. « Saison des pluies : le calvaire des N’Djaménois a commencé», note L’Observateur. « Depuis le début de la saison des pluies, l’anxiété des N’Djaménois ne fait que croître face aux dures épreuves qui les attendent en cette période. Comme chaque année, ils doivent faire face aux inondations et aux multiples maladies dues aux intempéries », relève L’Observateur. Pour l’éditorialiste de Le Visionnaire, « Il faut dire que cela fait plus de 45 jours que les prévisionnistes des régions soudano-sahéliennes d’Afrique, réunis du 15 au 19 mai 2017 au 4ém forum des prévisions saisonnières agro-hydro-climatiques à Accra (Ghana) ont annoncé que notre pays comme bien d’autres pays d’Afrique, recevra plus de précipitations cette année ».

« Itinéraire du paysan notaire de Me Béchir Madet Adap », lance L’Observateur. « Itinéraire du paysan notaire : c’est le titre du livre-entretien de Me Béchir Madet Adap qui a été présenté le 8 juillet dernier par l’Association pour le Développement de la Culture (ADEC) au Cefod, en présence de l’auteur », souligne L’Observateur. « Me Béchir Madet Adap : la symbiose de se parents », renchérit Mutations. « Itinéraire du paysan notaire : est le titre du premier livre autobiographique de Me Béchir Madet Adap, cosigné par Pierre Teubeu, journaliste de formation. C’est un ouvrage de 114 pages et divisé en 6 chapitres, paru aux éditions Ifrikiya au Cameroun en 2017. Ce livre a été présenté par l’auteur le 8 juillet dernier au Cefod », mentionne Mutations.

 

Doumtardome.L et M. Koularambaye

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Non ! La fracture numérique n’est pas une fatalité

« Usages personnels et professionnels du numérique dans la société tchadienne contemporaine », c’est le thème retenu pour la semaine du numérique qu’abrite   l’Institut français du Tchad.

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe