35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
N’Djamena abrite les conférences des ministres de la CEEAC
Léger remaniement du gouvernement de Pahimi II
Forum sur l’inclusion socio-économique durable des réfugiés au Tchad
La communauté Ngambaye s’indigne contre l’arrestation de Laoukein Médard
« Que Baba Ladé soit ramené à N’Djamena », dixit son conseil

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Revue de presse de la semaine du 01 au 08 mai 2017

« Hissein Habré, le sort du lion est scellé à jamais ! » s’exclame L’Observateur. « Ça y est pour la justice humaine, même si la justice divine l’attend toujours ! L’ex-dictateur tchadien Hissein Habré, qui a dirigé le Tchad d’une main de fer, finira ses jours en prison. Ainsi, en a décidé la Cour d’Appel des Chambres Africaines extraordinaires (CAE) qui a rendu son verdict final le 27 avril 2017 à Dakar au Sénégal. Plus aucun recours n’est possible.

Fini l’exil doré du Sénégal. Le lion de l’UNIR, l’homme fort de N’Djamena a été rattrapé par l’histoire » commente L’Observateur. « Hissein Habré finira sa vie en prison » ajoute Le Citoyen. « Lors de son procès en appel, les condamnations prononcées en première instance ont été confirmées. Hissein Habré, qui était au pouvoir en juin 1982, s’est exilé à Dakar au Sénégal, depuis plus de 20ans où il était arrêté et traduit en justice devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE). Il est donc définitivement condamné à perpétuité pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et actes de tortures » annonce Le Citoyen. « A Dakar : la Chambre d’assise d’appel a vomi Habré » ironise Le Visionnaire. « Le feuilleton du procès HH est définitivement refermé le 27 avril 2017 au pays de la Teranga. Après le verdict rendu par les juges des Chambres africaines extraordinaires d’assise de Dakar au Sénégal, condamnant l’ancien lion de l’UNIR d’une prison à perpétuité le 30 mai 2016, la défense de Hissein Habré a fait recours devant la chambre d’appel. Mais, les juges de la Cour ont, dans un élan de justice, validé le verdict » informe Le Visionnaire. «Procès Habré : le lion de l’UNIR condamné à perpétuité » renchérit Tribune Info. « Le 27 avril dernier, la cour d’Appel des Chambres extraordinaires africaines condamnent définitivement à une prison à vie l’ancien Président Hissein Habré mettant ainsi fin à ce procès historique pour l’Afrique » indique Tribune Info. « Condamnation de Hissein Habré : un avertissement pour les dictateurs africains » conclut Abba Garde. « Les fourches caudines de la justice africaine se sont refermées sur l’ancien dictateur tchadien Hissein Habré ce 27 avril 2017. Il a été condamné à perpétuité pour crimes de guerre, crimes de torture et crimes contre l’humanité » analyse Abba Garde.

« La fête du travail des 16 mesures» mentionne Le Pays. « Le 1er mai, le monde a célébré la fête internationale du travail. Regroupés autour de deux grandes centrales syndicales, l’Ust et la Cltt, les travailleurs et travailleuses ont commémoré cette célébration dans un contexte marqué par la crise socio-économique et financière que traverse le pays et de baisse de salaires » argumente Le Pays. « Célébration de la journée internationale du travail : les syndicats exigent l’annulation des mesures antisociales » annonce Le Progrès N°4584. « Fête de travail : La Cist tire la sonnette d’alarme » tonne Tribune Info. « Visages crispés et misérables, c’est cette humeur boursoufflée qui se lit sur le visage des militants de la Confédération indépendante des syndicats du Tchad à la fête du travail ce 1er mai 2017. C’est au ministère des affaires étrangères en présence du ministre de l’environnement, représentant le gouvernement que la cérémonie a eu lieu » rapporte Tribune Info. « La fête du 1er mai : toujours la même rengaine ! » s’exclame L’Observateur. « A l’instar des autres pays du monde, les fonctionnaires tchadiens célèbrent chaque année la fête du travail. Ce traditionnel rendez-vous du 1er mai est l’occasion de manifester et de présenter des doléances au pouvoir sur leurs conditions de travail et d’exiger plus d’emplois aux jeunes. A N’Djamena, précisément au stade de Paris-Congo était tendue, donc moins à la fête » remarque L’Observateur. « Fête du travail : une célébration dans la douleur » relève Abba Garde. « Réduction des indemnités, interdiction de grève, trahison, tels sont entre autres les sentiments de douleur dans lesquels les travailleurs et les travailleuses du Tchad célèbrent la journée internationale de travail » constate Abba Garde. « Les salaires d’avril payés pour la fête du travail » conclut Le Visionnaire.

« Procès des activistes de la société civile : Versinis relaxé Nadjo  et Bertrand toujours détenus » note Le Visionnaire. « Le tremplin de l’arrestation illégale des activistes de la société civile a débouché sur un procès le 27 avril 2017. Les Nadjio Kaina et Bertrand Solloh du mouvement Iyina attendent leur verdict pour le 04 mai prochain. Dingamnayal Versinis du collectif tchadien pour la lutte contre la vie chère (Ctvc) est remis en liberté pour infraction non constituée » décrypte Le Visionnaire. « Nadjo Kaina raconte… », annonce à sa Une Le Pays. « Le 4 mai dernier, le Tribunal de grande instance de N’Djamena a condamné Nadjo Kaina et Bertrand Solloh Gandjei du mouvement Iyina à six mois de prison avec sursis. Dingamnayal Versinis du Collectif contre la vie chère, lui aussi arrêté dans la même vague est relaxé. Le porte-parole du mouvement citoyen Iyina revient, dans cette interview exclusive sur les circonstances de son arrestation, les conditions de sa détention et ses perspectives » indique Le Pays.

« Commune de la ville de N’Djamena : Mariam et son époux caporalisent la mairie » titre à sa Une Tribune Info. « Parachutée à la tête de cette grande commune par la première dame pour réoxygéner cette institution mise à sac par son prédécesseur Ali Haroun, Mariam Djimet Ibet la caporalise avec la complicité de son époux comme si la mairie était une affaire conjugale » vocifère Tribune Info. « Mariam Attahir : est-elle mieux que les commerçants en faillite ?» s’interroge Abba Garde. « La mairie ressemblent à un bateau sans gouvernail. L’actuelle maire a montré ses limites. Portrait d’une politicienne controversée » conclut Abba Garde.

Doumtardome L et M. Koularambaye.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Ce que demande la jeunesse

N’Djamena. Du 29 juin au 1er juillet plus de 300 jeunes africains issus des 54 pays tiennent leur premier forum panafricain au Tchad, un pays marqué par une crise financière aigue. « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse », c’est le thème de ce forum. 

 

Resultat détaillé Présidentielle 2016

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe