Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les sages du Ouaddaï appellent le gouvernement à la responsabilité

A travers un communiqué de presse, les sages de la représentation du sultanat du Ouddaï, basés à N’Djaména appellent le gouvernement à prendre sa responsabilité vis-à-vis des événements de ce dernier temps dans cette partie du pays.

La province du Ouaddaï fait l’objet depuis quelques années de conflits entre communautés causant des pertes en vies humaines et matérielles. Entre 2016 à 2018, six conflits ont été enregistrés ayant entrainé la mort d’une vingtaine de personnes et d’au moins 29 cas de blessés dont le dernier en date du 9 novembre 2018 dans la ville d’Am-zoer, a causé la mort d’un Imam et l’incendie d’une mosquée. Dans ce communiqué qui porte la signature du représentant adjoint du sultanat abbaside du Dar Ouaddaï, le général Daoud Hamad Moussa, des associations reconnues par l’Etat et des individus se dressent comme des tribunes des menaces, utilisant des messages audiovisuels et des communiqués via les réseaux-sociaux. « Ils injurient, provoquent, essaient de dénaturer l’histoire avec des contre-vérités et incitent à la haine, à la tuerie, à la guerre, au vol et destructions des biens et l’incendie des villages en vue de provoquer un exode massif », peu-on lire dans ce communiqué qui interpelle le gouvernement à prendre toutes ses responsabilités. « Nous vivons dans un pays de droit, aspirons vivre en paix et dans la sécurité. Pour cela, nous interpellons le gouvernement à imposer son autorité en veillant à l’application stricte de la constitution », lance-t-il.

Les autorités traditionnelles et religieuses ne sont pas du reste : « aux Sultan, chef de cantons et aux cheikhs des nomades de s’acquitter de leur devoir conformément à la loi et autres coutumes mais aussi aux Imams d’accorder dans leur  prêche et leurs activités religieuses la priorité à la paix sociale à travers des conférences, orientations, sensibilisation au danger de l’incitation à la haine, à l’instauration de la paix, de la stabilité et la préservation, de la cohabitation pacifique ».

Stanyslas Asnan

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé