Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La campagne ‘’Tournons la page’’ attire l’attention sur les dérives de la 4ème République

Le Coordinateur national de ‘’la campagne Tournons la page’’ Ngarassal Saham Jacques a organisé ce vendredi 06 juillet 2018 au centre culturel Al-Mouna une journée de réflexion sur les enjeux, défis et perspectives de la 4ème République et le rôle de la société civile en faveur des jeunes, leaders d’opinion, organisations et mouvements citoyens.

Le passage à la 4ème République inquiète les organisations de la société civile. Selon le coordinateur de la campagne ‘’Tournons la Page’’ Ngarassal Saham Jacques, tout se légifère par ordonnance et la population se retrouve face à un seul chef qui est aux commandes de tout.

 « Depuis l’avènement de la 4ème République, le président ne cesse de signer des ordonnances. Ce sont des choses auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement et nous sommes confus aujourd’hui vis-à-vis de cette situation au point de nous demander s’il y a un parlement dans notre pays», précise-t-il. *

Pour lui, ’’la campagne tournons la page’’ en tant que mouvement de défense des droits humains, a trouvé judicieux organiser cette journée de réflexion sur les enjeux, les défis et les perspectives de la 4ème République. «Nous sommes confrontés aux défis en matière des droits humains et on nous conduit vers un régime totalitaire», ajoute-t-il.

Le coordinateur de compléter que le pays viole les accords et conventions qu’il a ratifié. « Nous interpellons les décideurs politiques et les autorités à ne pas faire de la 4ème République une émanation d’une anarchie», lance-t-il. Il exhorte les organisations de la société civile à travailler dans un cadre de synergie d’actions, de complicité pour faire face à cette situation.

Selon Dr Evariste Ngarlem Toldé, la population attend de la société civile qu’elle devienne un ressourcement de la démocratie. « La population a besoin des écoles et des hôpitaux dans un Tchad en faillite, en décomposition. Un pays pétrolier où il manque d’école, de collèges et où ceux qui y vivent sont dans un état de délabrement absolu, dépourvu des médicaments et de matériels didactiques pour les écoles », note-t-il.

Basgué Bienvenu Damgué, stagiaire

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AK DESIGN HOME

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé