Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’Udp ne participera pas au forum des réformes institutionnelles

Le parti, Union des démocrates pour le développement et le progrès (Udp) a organisé un panel de haut niveau ce samedi 20 janvier 2018 à la Maison de la femme sur la question des réformes institutionnelles que le gouvernement s’attèle à organiser à travers à un forum.

Les panelistes Max Kemkoye, président national de l’Udp, Dr Evariste Ngarlem Toldet, juriste politologue et Dr Ngabo Ndjaha, juriste politologue se sont relayés pour expliquer au public que l’heure n’est pas à la tenue d’un forum, eu à égard à la crise économique que le pays traverse depuis quelques années.

Selon Max Kemkoye, le projet de reforme des institutions de l’Etat est une diversion de Déby pour détourner le regard des Tchadiens des vrais problèmes afin de s’accrocher au pouvoir. Revenant sur le discours du président Déby du 31 décembre dernier, le président de l’Udp ne décolère pas : « pendant que les Tchadiens attendaient de lui (Idriss Déby) un bilan sur l’économie qu’ont permis de réaliser les mesures d’austérité prises en 2016, l’état actuel de la nation et les perspectives d’avenir, il nous surprend avec une drôle question de reformes », tonne-t-il.

Pour Max Kemkoye, le contenu du rapport du comité technique chargé des reformes est vide de sens, il est déjà taillé sur mesure et à dessein, les conclusions sont déjà connues d’avance et c‘est une façon de demander simplement à l’opposition et à la société civile de l’avaliser.  Kemkoye déclare qu’accepter de participer à un tel forum reviendrait à légitimer le maintien de Déby au pouvoir.

Abordant le contenu du rapport et quelques dispositions de l’avant-projet de la Constitution point par point, les panelistes s’accordent qu’il n’y a rien de plus pertinent que les consensus assorties de la Conférence nationale souveraine en 1993 dont les résolutions ont été allégrement foulées au pied ou peinent à s’appliquer. Le président de l’Udp invite par ailleurs, les Tchadiens à se rappeler des autres modifications qu’a subi la Constitution  surtout celle de 2005 qui a consacré un mandat à vie au président au président du Mps, et les appelle par conséquent à se lever pour bloquer ce projet. Au besoin, assiéger le local qui sera retenu pour l’organisation de ces assises.

Guidjindandi Djono