35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
A la Une de votre hebdomadaire à paraitre ce jeudi 07 décembre 2017 en matinée
Les maitres communautaires revendiquent leurs subsides
La France vole au secours de la région du Lac Tchad
Les avocats des victimes de la tuerie de Pont Carol réclament justice
Le synagt revendique les arriérés de salaires des agents de Copgard

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le Fonac appelle le peuple à faire partir Déby du pouvoir

La coordination du front de l’opposition nouvelle pour l’alternance et le changement (Fonac) a organisé ce vendredi 29 septembre 2017 une conférence de presse au siège du parti des libertés et de développement (Pld). Les échanges ont porté sur la table ronde de Paris et la décision de l’administration Trump contre les citoyens Tchadiens.

C’est la fin de la trêve estivale pour le Fonac qui reprend ses activités à travers une conférence de presse. Pour Mahamat Ahmat Alhabo, coordonnateur du Fonac, en 27 ans de règne, le Mps a détruit complètement le Tchad. « Les gigantesques revenus financiers engendrés par l’exploitation pétrolière sont dilapidés et volés par le régime en place », dénonce-t-il. Pour lui, si les revenus pétroliers n’ont pas permis aux Tchadiens de subvenir à leurs besoins les plus élémentaires. Du coup, la table-ronde ne peut en aucun cas permettre au pays de résoudre la crise financière qu’il traverse.

 

Par ailleurs, Mahamat Ahmat Alhabo affirme que l’intégration avec des faux diplômes est la règle au Tchad. « Un nombre important de faussaires occupent des très hautes fonctions dans l’administration. Nous exigeons que la liste des faux diplômes soit rendue publique et que ces faussaires soient radiés de la fonction publique et poursuivis pour faux et usage de faux devant les juridictions», ajoute-t-il.

Selon le coordonnateur du Fonac, l’inscription du Tchad sur la liste noire des Etats-Unis est le résultat d’une politique calamiteuse de Deby. « Nous regrettons que le nom de notre pays soit ainsi sali et les citoyens tchadiens injustement punis », complète-t-il. Pour lui, seul le dialogue inclusif peut permettre de créer les conditions d’une bonne gouvernance basée sur la justice sociale. « Comme le régime Mps est irréformable, il faut donc le combattre et le faire partir sans délai, par la volonté du peuple tchadien », exhorte-t-il.

 

Stanyslas Asnan

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

De la violence des propos sur les réseaux sociaux

Au cours de sa prise de parole le 28 novembre 2017 à l’occasion de la journée nationale pour la paix et la concorde, le chef de l’Etat s’est inquiété, une nouvelle fois sur la violence, le langage de haine que s’échangent ses compatriotes sur les réseaux sociaux notamment facebook.

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé