35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
A la Une de votre hebdomadaire à paraitre ce jeudi 07 décembre 2017 en matinée
Les maitres communautaires revendiquent leurs subsides
La France vole au secours de la région du Lac Tchad
Les avocats des victimes de la tuerie de Pont Carol réclament justice
Le synagt revendique les arriérés de salaires des agents de Copgard

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Réactions variées suite à la décision du gouvernement américain

Le gouvernement américain a pris ce lundi 25 septembre 2017 un décret interdisant les ressortissants tchadiens de se rendre sur son territoire. Certains Tchadiens trouvent cette décision paradoxale, d’autres appellent le gouvernement à en tirer les conséquences.

Beaucoup de Tchadiens ont appris avec stupéfaction par différents médias la décision du gouvernement américain inscrivant le Tchad sur la liste des états dont les ressortissants sont interdits de se rendre en Amérique. Pour beaucoup, cette décision tombe comme un coup de massue. « Cette décision me parait paradoxal compte tenu du rôle que le Tchad a joué en matière de lutte contre le terrorisme. Notre pays est à l’avant-garde de cette lutte mais le voir être inscrit sur la liste des pays ‘’dangereux’’ pour les occidentaux me parait inimaginable », s’indigne Jean-Calvin.

Pour d’autres, cette décision est le reflet de la politique du gouvernement tchadien. «Le gouvernement s’est arrogé le rôle de gendarme de la paix au niveau régional et mondial, pourtant, les autres nous ridiculisent comme des va en guerre et des chaires à canons», ajoute pour sa part Gan-Fare. « On a sacrifié tous les Tchadiens pour le mauvais comportement de nos dirigeants qui croient que ce qui se fait ici peut se faire partout », renchérit-t-il avant de compléter : «Tant pis pour nous et on doit prendre cette décision telle qu’elle et le gouvernement doit revoir sa politique ». D’autres encore trouvent cette décision légitime compte tenu de la violation des droits de l’homme qui est légion au Tchad.

« La décision ne fait que confirmer l’état dans lequel le pays se trouve actuellement. Nous avons en face de nous un gouvernement irresponsable qui n’assume pas ses actes. A mon avis, cela doit réveiller la conscience des Tchadiens afin de  combattre l’injustice dans laquelle elle baigne quotidiennement », lâche Tarmadji Demba qui reconnait tout de même que «la décision est très forte surtout que tous les Tchadiens ne sont pas indésirables pour les Etats-Unis. Il vaut mieux recadrer cette sanction et l’appliquer à qui de droit.» 

 

Stanyslas Asnan

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

De la violence des propos sur les réseaux sociaux

Au cours de sa prise de parole le 28 novembre 2017 à l’occasion de la journée nationale pour la paix et la concorde, le chef de l’Etat s’est inquiété, une nouvelle fois sur la violence, le langage de haine que s’échangent ses compatriotes sur les réseaux sociaux notamment facebook.

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé