35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
A la Une de notre numéro 76 à paraître ce jeudi
Le HCR présente les résultats de l’étude causale de la malnutrition
Le sort des manifestants est scellé
La société civile appelle à une journée sans téléphone
Le Cicr lance une campagne de vaccination du bétail au Lac Tchad

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les conseillers municipaux destituent le maire du 7e arrondissement

Les conseillers de la mairie du 7eme arrondissement annonce à travers une communication faite ce samedi 09 septembre 2017 à la maison de quartier de Chagoua la destitution du maire Makaïla Djibrine Ahmat.

Celui-ci est accusé de détournement de fonds publics, de recrutement abusif des membres de  sa famille et de refus de signer et de transmettre à l’autorité de tutelle la délibération du conseil.

Accusé d’avoir créé des marchés clandestins sans l’aval de son conseil et de saboter la mission de lotissement entrainant la destruction des équipements topographiques, le maire de la commune du 7eme arrondissement Makaïla Djibrine Ahmat a fait l’objet d’un vote de destitution le 29 avril 2017. Au cours de cette session extraordinaire, 25  conseillers ont voté pour et dix contre sur les 35 que compte la commune du 7eme arrondissement, soit la majorité de 2/3.

Solon Marting Félix Kodjiga, porte-parole des conseillers, le maire est destitué conformément à l’article 74 de la loi organique n° 002/PR/2000 du 16 février 2000 portant collectivités territoriales décentralisées. « Curieusement, le maire sortant bénéficie du soutien du gouverneur Adago Yacoub, l’autorité de tutelle qui est censé de faire respecter la loi et il continue d’exercer dans l’illégalité», précise-t-il. Une attitude que le conseil ne comprend pas. « Lors de la destitution, le conseil a rendu le budget caduc mais sur ordre du gouverneur, le maire sortant a exécuté ce budget à plus de 70%», ajoute-t-il. Face à cette situation, le conseil interpelle le Ministère de tutelle à prendre toutes ses responsabilités pour sauver la commune de cette situation.« Nous informons l’opinion nationale et la population du 7emearrondissement que le maire est destitué depuis 4 mois et ses actes n’ont aucune valeur juridique et n’engage que sa personne », martèle le porte-parole des conseillers Marting Félix Kodjiga.

Stanyslas Asnan

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Pahimi n’est pas le problème

La crise sociale vient d’entrer dans la troisième semaine. Trois semaines sans écoles et bientôt une semaine que les hôpitaux publics sont sans service minimum. Dans un élan de compassion, le personnel sanitaire, qui a au passage rejeté les réquisitions opérées par le ministère de tutelle, autorisé à certains médecins de services névralgiques comme les dyalises, les antirétroviraux à assurer le fonctionnement de leurs services dont dépendent des vies.

AVIS DE RECRUTEMENT

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé