Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’opposition se mobilise pour la libération de Laoukein Kourayo

Le chef de l’opposition politique Saleh Kebzabo a animé une conférence de presse ce jeudi 3 août 2017 au siège national du parti l’URD en présence des chefs des partis politiques de l’opposition démocratique. Ceux-ci dans leur ensemble, exigent la libération sans condition de l’ex-maire de Moundou Laoukein Kourayo,  destitué et arrêté le 13 juillet 2017.

Dans sa déclaration liminaire, Saleh Kebzabo rappelle que les Tchadiens gardent dans leur mémoire le souvenir amer de l’élection présidentielle calamiteuse du 10 avril 2016,  qui a abouti à un hold up électoral sans précédent. Malgré la contestation, Idriss Déby Itno a été investi et « a retrouvé les vieux démons qui ont miné pendant 26 ans son régime : l'exercice patrimonial du pouvoir, le mépris de ses compatriotes et la volonté d'imposer un régime dictatorial ». C'est ainsi que « le pouvoir a mis en place un système de confiscation des libertés, par le musèlement  de la presse, l'interdiction des réunions et des manifestations et les arrestations arbitraires des acteurs politiques et sociaux », souligne le chef de l’opposition politique.

« C'est dans cette logique qu'est intervenue la destitution suivie de l'arrestation le 13 juillet 2017 de l'ancien maire de Moundou, Laoukein Kourayo». Pour l’opposition, c’est une vaste machination. De ce fait, l’arrestation de Laoukein  est illégale. La preuve en est qu’« à ce jour, le pouvoir n’arrive toujours pas à réunir les éléments de preuve qui permettraient au juge d'instruction d'ouvrir son enquête. En attendant, notre ami croupit en prison dans des conditions inhumaines et humiliantes », déplore Saleh Kebzabo. « A l’heure où nous parlons, aucune procédure n’est engagée parce que ceux qui l’accusent, n’arrivent pas à réunir les éléments à charge contre notre collègue. Laoukein est une personnalité importante dans ce pays, on ne peut pas régler ses comptes de cette façon », indique Saleh Kebzabo.

Le chef de l’opposition estime que l’affaire du président de la CTPD est un message clair à tous les acteurs politiques et sociaux. «Deby, aveuglé par 27 ans de pouvoir, ne lâchera pas prise et éliminera par tous les moyens tous ceux qui constituent un obstacle dans la perspective de l’élection présidentielle de 2021 qu’il a déjà commencé à préparer », martèle Saleh Kebzabo. Malgré cela, « l’opposition ne se laissera pas faire. Nous allons utiliser tous les moyens légaux pour que Laoukein soit libéré ».

 

Asnan Non-Doum Saturnin