Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

« Que Baba Ladé soit ramené à N’Djamena », dixit son conseil

Le collectif des avocats de Mahamat Abdoulkader Oumar alias Baba Ladé composé de Me Alain Kagonbé, Me Olivier Allageurbaye et Me Jean Sirina, a fait une communication à la presse ce vendredi 21 juillet 2017 à la maison des médias du Tchad.

« Mahamat Abdoulkader Oumar alias Baba Ladé était en vexation avec le régime en place entre les années 2002-2012 où il est rentré après un accord politique international impliquant plusieurs médiateurs et arbitres sur le plan international », raconte l’un des ses avocats Me Jean Sirina. Suite à cet accord, l’homme rentre et occupe plusieurs fonctions. Malheureusement déplore Me Jean Sirina, en décembre 2014, il a été assiégé dans sa résidence de la préfecture de la Grande Sido par les éléments fortement armés exigeant de le ramener manu militari à N’Djamena à la demande des plus hautes autorités. C’est ainsi que Baba Ladé s’est refugié à Bangui et s’est rendu aux éléments de la Minusca.

« Dans ce pays, il a été appréhendé dans la nuit du 08 décembre 2014, dans la localité de Kabo et déposé à Bangui par les soins de la Minusca le 14 décembre 2014. Il a été gardé à vue à la police judicaire et poursuivi pour crime de guerre, crime contre l’humanité, assassinat, rébellion, incendie volontaire des maisons et habitations, importations et détentions illégales d’armes à feu et munitions de guerre, vol, faits prévus et punis par les articles 161, 162, 163, 240,105, 106, 335, 336 du code pénal tchadien et 5, 6 et 11 de l’ordonnance n°26/PG.INT du 28 octobre 1968 », souligne Me Jean Sirina. De ce fait, « Une information judiciaire a été ouverte. C’est ainsi que le 1er cabinet d’instruction du Tribunal de Grande Instance de N’Djamena l’inculpe du chef des infractions ci-haut citées. Contrairement à certaines thèses qui défraient les chroniques, notre client n’a jamais fait l’objet d’une quelconque condamnation pouvant le conduire à Koro Toro pour purger une quelconque peine d’emprisonnement », informe l’Avocat.

Pour les Avocats, Baba Ladé est inculpé et une série d’infractions lui sont reprochées. Il n’a jamais été condamné. A ce titre, il reste tout de même présumé innocent jusqu’à preuve du contraire. « Nous dénonçons l’arrestation et la déportation de Baba Ladé à Koro Toro. Nous interpellons les plus hautes autorités et la justice à le ramener à N’Djamena afin qu’il soit jugé. Koro Toro est un centre où on doit purger les peines et non un centre pour garder à vue un citoyen qui bénéficie de la présomption d’innocence », martèle Me Alain Kagonbé. « L’arrestation de Baba Ladé est une brimade », commente l’Avocat avant de signifier que son client a une santé fébrile qui nécessite un suivi par un médecin spécialisé. Pour ce faire, « Nous avons peur de sa santé et de sa sécurité. Par conséquent, il doit être ramené à N’Djamena », conclut-il.

Asnan Non-Doum Saturnin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé