35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
A la Une de notre n°57 paru ce jeudi en fin de journée
Déby et Al-sisi déterminés pour combattre le terrorisme en Afrique
Le Japon et le Pam viennent en aide du Tchad
Tigo à la rencontre de la presse tchadienne
Plaidoyer en faveur de la protection de l’enfance

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

La défense de Laoukein Médard dénonce un refus d’accès au dossier d’accusation

Le collectif des avocats chargé de la défense des intérêts de l’ancien maire de Moundou, Laoukein Kourayo Médard, déchu le 29 juin 2017 et placé sous mandat de dépôt le 17 juillet dernier se plaint d’avoir été empêché d’accéder au dossier d’accusation par le juge d’instruction.

«L’audition au fond est programmé pour jeudi. Mais nous avons été empêchés d’accéder au dossier surtout le rapport d’enquête qui est à la base de la poursuite. Nous l’avons fait constater par voie d’huissier » a indiqué Me Atanase Mbaigangnon, bâtonnier de l’ordre des avocats et coordonnateur du pool des avocats.

«C’est une atteinte au droit de la défense et le juge ne peut pas arguer qu’il s’agit d’un acte de procédure parce que le rapport n’a pas été redigé par lui » a –t-il ajouté.

Après son audition au fond ce jeudi, l’ancien maire de Moundou aura une séance de confrontation avant que le juge d’instruction ne dépose ses conclusions. Mais d’ores et déjà, la défense entend attaquer la procédure devant la chambre d’accusation de la cour d’appel de Moundou.      

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Laissez Pahimi tranquille!

Ainsi, Abdérahim Younous, ministre de l’élevage et des productions animales est le deuxième membre du gouvernement à avoir été déchargé dix-neuf jours après le remaniement du 25 juillet 2017. Sa faute (Lire en indiscret), le manque de diligence dans le suivi de ses dossiers. Quelques jours avant, c’est son collègue de l’Environnement, Brah Mahamat qui a été viré pour les mêmes raisons.

 

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe