35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
Le Tchad et les Etats-Unis travaillent à la levée des restrictions sur les visas
Forum annuel de l’Entrepreneuriat organisé par la fondation Tony Elumelu (TEF) à Lagos
Investir dans l’alimentation, c’est lutter contre la migration
Rentrée scolaire au Tchad
Les adieux à Bendou Besso

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Laoukein Médard déféré à la maison d’arrêt de Moundou

La première audience devant le juge d’instruction a abouti au placement sous mandat de dépôt de l’ancien maire interpellé le 13 juillet dernier

«Détournement, abus de biens sociaux et complicité » sont les chefs d’accusations retenus contre Laoukein Kourayo Médard. Au terme de son audition, le juge l’a placé sous mandat de dépôt. Il passera sa première nuit  à la maison d’arrêt de Bitanda à la sortie ouest de Moundou.

Destitué le 28 juin dernier, Laoukein Médard est poursuivi suite à une enquête menée par le secrétaire général du département du Lac Wey, Djiondi qui reproche entre autres au maire des attributions de 600 millions pour le marché de Bélaba, un quartier de Moundou.

Interpellé sous des tirs nourris jeudi, il a été placé en garde à vue au commissariat central avant d’être présenté au juge qui a décidé de le placer sous mandat de dépôt.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Mairies : L’échec d’un système politique

La dernière mais aussi la plus attendue est sans doute l’éviction par le conseil municipal de Makaïla Djibrine Ahmat, maire du 7ème arrondissement. Il lui est reproché du népotisme (il a employé ses épouses, fils et beaux-frères), détournements, faux en écriture et corruption. Pour sa défense, le bourgmestre déchu, évoque un complot de l’opposition et une jalousie de ses collègues qui cherchent eux aussi à accéder à la fonction et «placer leurs parents », comme il l’a fait.

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe