35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
A la Une de notre n°63 de ce 19 Octobre
Le repas de famille, une coutume universelle
L’Union Européenne au secours des victimes de mines
Le Tchad et les Etats-Unis travaillent à la levée des restrictions sur les visas
Forum annuel de l’Entrepreneuriat organisé par la fondation Tony Elumelu (TEF) à Lagos

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le Soudan fustige le contenu du Rapport d’Amnesty International

Le ministère des Affaires Etrangères Soudanais trouve étrange le rapport publié par l’Amnesty International faisant mention des allégations selon lesquelles, l’Armée soudanaise utilise des armes chimiques au Darfour.

Pour la diplomatie soudanaise , ce rapport a été publié synchroniquement avec la Déclaration officielle de la fin des conflits qui ont éclaté  au Darfour en 2003, et la fin de l’Autorité transitionnelle qui a été formée en 2011 conformément à l’accord de Doha.Cet accord permet de consolider  la paix à la fin du conflit en présence de tous les partenaires internationaux et les leaders des pays concernés.

Selon le rapport, une mission d’UNAMID a été déployée depuis 2008 avec un effectif de 17500 soldats pour des droits de l’homme a constaté l’application effective de cet accord. De  nombreux émissaires internationaux ont fait le déplacement de Darfour dont l’expert des droits de l’Homme du Soudan  en Aout et l’émissaire américain. Ceux-ci  à l’issue de leurs missions ont constaté une volonté positive sur le terrain.

Le communiqué rappelle que le Soudan est signataire de  la convention internationale pour   l’interdiction de la production et de l’utilisation des armes chimiques depuis 1998. Pour cela, il ne peut en aucun cas produire ou posséder ce genre d’armes. En effet, ces allégations falsifiées rappellent ainsi la  destruction de l’usine pharmaceutique (AL-Shifa) à Khartoum en 1998 à base de faux  renseignements indiquant la fabrication des armes chimiques  dans l’enceinte de cette usine.

Eu égard à cela, le Ministère  des Affaires Etrangères Soudanais réfute  ces allégations  contenues dans le rapport d’Amnesty Internationale et les considère  invraisemblable, inventées de toutes pièces et susceptibles  de compromettre l’accomplissement de la marche économique, la consolidation de la concorde et l’harmonie sociale.

Enfin, le Ministère des Affaires Etrangères Soudanais  espèreque tous les partenaires internationaux et régionaux concernés tiendront compte de  stabilité au Darfour et les efforts inclusifs au Soudan pour la paix, la sécurité et la concorde nationale. 

Source : Ambassade du Soudan au Tchad

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Le Ché, Sankara et nous

Le monde célèbre au cours de ces deux premières semaines d’octobre les disparitions de deux figures révolutionnaires qui ont marqué le siècle dernier. Ernesto Guevara alias le «Che», compagnon de lutte de Fidel Castro, tué dans le maquis en Bolivie en 1967 et Thomas Isidore Noël Sankara assassiné le 15 octobre 1987 alors qu’il était président du Burkina Faso. 

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe