Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

75 millions de dollars pour les réfugiés et communautés hôtes

Le ministre de l’Economie et de la planification du développement, Issa Doubragne a présidé ce mercrdi 16 janvier 2019 à l’hôtel Hilton, le lancement officiel de deux projets en faveurs des réfugiés et des communautés d’accueil au Tchad.

 

Il s’agit du projet d’appui aux réfugiés et communautés d’accueil (Parca) financé à hauteur de 60 000 000 de dollars par la Banque mondiale et du programme de développement inclusif des zones d’accueil (Diza) financé par l’Union Européenne à hauteur de 15 000 000 d’Euros.

 Le premier projet vise à améliorer l’accès des refugiés et des communautés d’accueil aux services essentiels, aux moyens de subsistance et filets sociaux ainsi qu’à renforcer les systèmes nationaux de la gestion de la situation des réfugiés pendant cinq ans dans les provinces du Ouaddaï, du Logone Oriental et du Lac.

 Le second est destiné à améliorer les conditions de vie et la résilience des populations autochtones, des réfugiés et retournés à travers un appui au développement local inclusif pendant trois ans dans les provinces du Ouaddaï, du Sila, du Salamat, du Mandoul, du Moyen Chari et du Logone Oriental.

 « Le Tchad compte actuellement plus de 460 000 réfugiés. Les derniers en date, sont les Centrafricains arrivés en 2018 au sud d’une part, près de 7000 nouveaux nigérians en cours d’enregistrement, d’installation dans la province du Lac », renseigne le ministre de l’administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance locale, Mahamat Abali Salah. Pour lui, ces deux projets viennent à point nommé car ils contribueront à autonomiser les réfugiés et les populations tchadiennes.

Selon Issa Doubragne, ministre de l’économie et de la planification du développement, au cours des 20 dernières années, le Tchad a enregistré nombre des réfugiés et des déplacés occasionnés par la crise sécuritaire des pays voisins provoquant de graves perturbations économiques et financières sur une bonne partie de la population et sur l’environnement physique fragile. « Le Parca vise à améliorer l’accès aux services de base à l’eau potable, améliorer la résilience des ménages pauvres et vulnérables à travers les activités génératrices de revenus et les transferts monétaires et renforcer les systèmes nationaux de soutien aux réfugiés et communautés affectées », justifie-t-il.

Bendigngar Felix (stagiaire)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé