Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Quatre étudiants de l’université de Toukra blessés par un gendarme

Dans leur mouvement de contestation suite à la suspension des inscriptions, des étudiants de l’Université de N’Djaména ont barré l’accès à l’Université de Toukra depuis le mercredi 23 janvier dernier pour empêcher les cours et sessions de rattrapage. L’intervention des forces de l’ordre ce matin pour les délocaliser a occasionné la blessure de quatre étudiants qui ont été admis à l’hôpital.

La contestation de la suspension des inscriptions à l’Université de N’Djaména qui a commencé au début de cette année vient de faire de victimes, sans la volonté d’un côté, des responsables du ministère de l’enseignement supérieur et du rectorat et de l’autre, de ceux de l’Union nationale des étudiants tchadiens (Unet).  Selon le porte-parole de l’Unet, Dourang Débin Mathias, les heurts de ce samedi matin ont causé la blessure de 4 étudiants. « Aucun étudiant n’a manifesté. Pour exprimer leur mécontentement face au durcissement de la position du ministre qui estime que la décision de suspendre ses inscriptions est irrévocable, les étudiants exclus ont simplement bloqué l’accès à l’Université de Toukra. Quand la police est arrivée, elle a aussitôt commencé à tirer des grenades et des grenades lacrymogènes. Suite à cela, quatre étudiants ont été blessés dont l’un au niveau de la gorge », informe le porte-parole de l’Unet qui invite le ministre et le recteur de l’Université de N’Djaména à voir la situation sociale des étudiants avant de prendre des mesures. « Les bourses de ces étudiants ont été supprimées et les inscriptions imposées en plein milieu de l’année sans tenir compte de leur situation. Ces étudiants n’ont pas refusé de s’inscrire mais ils sont coincés », déplore le porte-parole de l’Unet qui estime qu’il est nécessaire d’accorder un délai raisonnable à ces étudiants pour leur permettre de s’inscrire. « Ce que le gouvernement n’arrive malheureusement pas à faire et il prend du coup une décision pour suspendre ces inscriptions », regrette-t-il.

Selon Toïdé Madjilengar, étudiant en 3ème année de sociologie, une note d’information a été envoyée à la présidence de la République pour tirer la sonnette d’alarme de cette situation. « Il s’agit d’une décision injuste et impopulaire. Si rien n’est fait pour régler cette situation, nous serons non pas des gilets jaunes mais plutôt gilets rouges dans toutes les universités », prévient-il.

Stanyslas Asnan

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé