35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
A la Une de notre numéro 76 à paraître ce jeudi
Le HCR présente les résultats de l’étude causale de la malnutrition
Le sort des manifestants est scellé
La société civile appelle à une journée sans téléphone
Le Cicr lance une campagne de vaccination du bétail au Lac Tchad

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Echauffourées dans les facultés de l’université de N’Djaména

Les étudiants de l’université de N’Djaména depuis quelques jours aux alentours des facultés d’Ardebjoumal sur les avenues Goukouni Weideye et Mobutu. Ils érigent des barricades en brulant des pneus sur ces avenues et perturbant la circulation. Les éléments de la force anti émeutes Gmip (Groupement d’intervention de la police) les dispersent à coups de gaz lacrymogènes.

Le mardi 16 janvier ils ont manifesté à Toukra. Une manifestation qui était cadrée au départ par les éléments du Csp (Commissariat sécurité de la police) N°17 mais a rapidement débordé. Le Gmip, appelée à rescousse s’est mis à pourchasser les manifestants dans les quartiers et à l’intérieur des facultés de Toukra. Les policiers ont pu appréhender une dizaine d’étudiants parmi lesquels se trouvait le Sg de l’Unet section de N’Djaména Abel Aziz Gali.  Les étudiants protestent contre la mesure gouvernementale augmentant les frais de scolarités de 28 000 francs à 50 000 francs dans toutes les institutions universitaires du pays. Ngueloum Richard, président de l’Unet national joint au téléphone n’a pas pipé un mot malgré notre insistance.

Guidjindandi Djono

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Pahimi n’est pas le problème

La crise sociale vient d’entrer dans la troisième semaine. Trois semaines sans écoles et bientôt une semaine que les hôpitaux publics sont sans service minimum. Dans un élan de compassion, le personnel sanitaire, qui a au passage rejeté les réquisitions opérées par le ministère de tutelle, autorisé à certains médecins de services névralgiques comme les dyalises, les antirétroviraux à assurer le fonctionnement de leurs services dont dépendent des vies.

AVIS DE RECRUTEMENT

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé