35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
Adama lance « rafigue »
Le personnel de l’hôpital de la renaissance renouvelle sa grève
Keleou Bombaye Laoumbaye lance le parti Adpd
Prince Duna annonce son temps
Abel de retour sur sa terre natale

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’Unet accorde trois jours au gouvernement pour régler la bourse

Le président du bureau national de l’union nationale des étudiants du Tchad (Unet),  Guelem Richard a animé une conférence de presse ce jeudi 09 novembre 2017 à la maison des médias du Tchad pour demander le paiement des arriérés  des bourses. Un délai de trois jours est accordé au gouvernement pour  régler la situation, à défaut, des actions de grandes envergures seront entreprises sur l’ensemble du territoire national.

« 09 octobre 2017, 09 novembre 2017, jour pour jour, cela fait exactement un mois que les promesses faites par le premier ministre chef du  gouvernement par rapport aux revendications légitimes des étudiants et des enseignements lors de la  rencontre élargie avec les acteurs de l’enseignement supérieur et quelques membre du gouvernement pour une rentrée académique apaisée ne sont pas respectées. Cela traduit la mauvaise volonté du gouvernement de ne pas résoudre les problèmes des étudiants », estime le président du bureau national de l’unet Guelem Richard la conférence de presse.

Pour montrer au gouvernement leur bonne foi et leur esprit de dialogue et de négociations, les étudiants accordent un délai au gouvernement  pour qu’il honore à ses engagements, afin d’éviter le pire. « Après une large concertation avec nos différentes sections, nous donnons un préavis de 72 heures au gouvernement pour satisfaire les revendications des étudiants conformément aux promesses du premier ministre le 09 octobre dernier. Passé ce délai, des actions de grandes envergures sur l’ensemble du territoire seront menées », informe le président. « Et si ces actions sont interdites par le ministre de la sécurité publique, seul le gouvernement sera tenu pour responsable de ce qui adviendra », poursuit-il.

Les étudiants dénoncent la décision portant sur les reformes de l’inscription à l’université. « Nous demandons au ministère de clarifier les décisions imposant les inscriptions à 50.000F, en nous montrant des documents tangibles. Tant que nous ne verrons pas ces preuves juridiques indiquant les inscriptions à 50.000F, nous ne cautionnerons jamais cette décision », renchérit-il.

Miguerta Djiraingué    

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

N’oublions pas la Libye de chez nous

Le marché d’esclaves en Libye révélé par la chaine américaine CNN secoue le monde. L’histoire de l’esclavage en Afrique bégaie. Une pratique d’un autre âge, un commerce abject, une horreur inimaginable, une situation humiliante et inacceptable

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé