Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le Tchad à la recherche de la croissance économique 

Le lancement officiel de la semaine nationale de la réflexion sur la contribution du secteur privé à la relance économique du Tchad a lieu ce mercredi 3 octobre 2018 au palais de 15 janvier en présence du Chef de l’Etat.

Le Président Idriss Deby Itno plaide pour un investissement dans le secteur agropastoral,  bancaire, à la lutte contre la corruption et appelle les jeunes à lutter contre l’oisiveté.  

La semaine nationale de la réflexion sur la contribution du secteur privé à la relance économique est une initiative de la chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture, des mines et d’artisanat (Cciama).  L’objectif de cette assise qui s’étend sur cinq (5) jours, selon Amir Adoudou Artine président de la Cciama  consiste «  à échanger sur les vraies maux qui minent le développement du secteur économique. Il est prévue un symposium des opérateurs du secteur privés, des conférences débats et le foire ‘’made in Tchad’’ » explique-t-il. « Le résultat attendu est l’adoption du document cadre pour  faciliter les affaires aux Tchad en fin de faciliter les investissements et le dialogue entre les acteurs du secteur » ajoute-t-il.  Youssouf Abassallah, ministre des mines, du développement industriel, commercial et de la promotion du secteur privé « cette activité est un cadre idéal d’échanges et de contribution pour promouvoir le secteur économique privé. La semaine est évènement historique pour son caractère inclusif tant quantitatif que qualitatif et sa dimension national relève de la volonté des opérateurs économiques.»

Pour le président Idriss Deby Itno le Tchad dispose d’énormes potentialités dont les investisseurs doivent exploiter. Il  appelle à lutter contre la corruption dans le milieu des affaires « vous n’avez pas besoin de pratiquer la corruption dans le milieu des affaires ». précise-t-il. Quant à la circulation de la monnaie, il appelle à la bancarisation « lorsque l’argent se trouve dans les matelas ou sous les lits, cela freine la croissance économique du pays. Les investisseurs doivent bancariser leur argent pour que l’argent se fructifie et ceci facilite la croissance économique. Un moratoire de trois ans  sera accordé aux hommes et aux femmes d’affaires du secteur privé pour la bancarisation » ajoute-t-il. Les jeunes eux, selon les propos du président, doivent regagner la terre car le Tchad dispose de plus de 1000 hectares  de terre arable et 100. 000.000 de tête de bétails. L’oisiveté doit être combattue par les jeunes au quotidien.  

La semaine de réflexion sur la relance économique regroupe près de 2000 participants du secteur privé et 250 experts tchadiens. L’adoption d’un document cadre pour les affaires au Tchad est attendu à la clôture  prévue le vendredi 5 octobre 2018.

Bienvenu Daldigué

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AK DESIGN HOME

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé