Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Lancement de la 12ème édition de N’Djam Vi

Le secrétaire général adjoint de la mairie de N’Djaména, Hassan Oumar Ali a lancé officiellement la 12ème édition du festival N’Djam Vi ce mercredi 5 décembre 2018 à l’école communal d’Abéna.

 

Placée sous le thème ’’Education, source d’opportunité’’, la 12ème édition du festival N’Djam Vi s’ouvre dans un contexte de crise financière qui plombe la plupart des ménages n’djaménois. Une situation qui n’empêche pas le promoteur du festival d’organiser cet événement au stade du 10 octobre, un endroit reculé, loin des lieux habituels. « Le bas peuple n’a pas les moyens pour se payer des tickets pour les événements dans des grands hôtels mais il a besoin de vivre sa culture à côté des hommes et des femmes qui travaillent à la perpétuation de notre culture », précise le directeur artistique de N’DjamVi, Nguinambaye Ndoua Manassé qui appelle les autorités d’agir: « le parrain et garant de la jeunesse africaine est interpellé. Nous ne devons pas toujours être sélectifs des événements à accompagner et des lieux où se déroulent ces événements pour y être ».  Pour lui, le thème de cette année est interpellateur. « Comme clé du progrès, l’éducation est le moteur du développement humain et social, car elle peut transformer l’homme, lui l’apprendre à pratiquer des valeurs comme l’amour, la justice, la vérité et autres », annonce-t-il.

Le maire de la commune du 7ème arrondissement Ahmat Mahamat Guémé se réjouit du choix de sa circonscription. « Nous avons un arrondissement qui n’est pas seulement grand mais qui réunit aussi tous les enfants du Tchad. Je me réjouis pour cette opportunité accordée aux jeunes de ma circonscription d’échanger, de se réjouir mais aussi de découvrir leur culture en dépit des difficultés actuelles », précise-t-il.

Pour le secrétaire général adjoint de la mairie centrale, Hassan Oumar Ali, l’art et la culture sont indispensables à la construction d’une identité nationale et d’une paix durable. « N’Djam Vi ne doit pas être une affaire de son promoteur mais de tous les N’Djaménois sans exception aucune. A cet effet, j’en appelle à tous d’apporter leurs soutiens multiformes pour que nous puissions pérenniser cet acquis culturel », précise-t-il. Pour lui, le thème de cette année doit interpeller tous. « L’éducation demeure l’élément clé d’un développement durable. Contribuons pour que nos enfants et cadets puissent bénéficier d’une éducation de base de qualité », ajoute-t-il. 

Pour cette 12ème édition de ce grand festival, une soixantaine de groupes artistiques sont attendus. Des spectacles de théâtres, concerts et compétition hip-hop au stade du 10 octobre en passant par les visites touristiques au musée national les N’Djaménois ont tout pour se festoyer.

Stanyslas Asnan

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé