35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
Le Tchad et les Etats-Unis travaillent à la levée des restrictions sur les visas
Forum annuel de l’Entrepreneuriat organisé par la fondation Tony Elumelu (TEF) à Lagos
Investir dans l’alimentation, c’est lutter contre la migration
Rentrée scolaire au Tchad
Les adieux à Bendou Besso

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Mannequinat : Notre compatriote Djimtoïdé Ines bat les meilleures beautés du Faso

Djimtoïdé Ines, c’est son nom. Agée de seulement de 19 ans, cette étudiante tchadienne en sciences politiques et juridiques vient d’être couronnée meilleure mannequine 2017 du Burkina Faso. Elle confirme ce que disait Pierre Corneille : « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point les nombres d’année ».

Après avoir participé à plusieurs défilés de mode au pays des hommes integres notamment Bobo Fashion Week et Farafina Dambé, elle a réussi son integration en arrachant le meilleur prix de mannequinat 2017.

Pourtant, rien ne la prédestinait à une telle carrière, elle qui est arrivée  dans ce pays,  il y a tout juste un an pour ses études. D’une beauté naturelle, Djimtoïdé Ines est la première tchadienne à remporter ce titre. Et ce grâce à son teint naturel, sa taille digne d’une descendante des Sao et d’un poids de 60 kg comme une gazelle de Zakouma.  Le Pays la félicite et lui souhait succès dans sa carrière. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Mairies : L’échec d’un système politique

La dernière mais aussi la plus attendue est sans doute l’éviction par le conseil municipal de Makaïla Djibrine Ahmat, maire du 7ème arrondissement. Il lui est reproché du népotisme (il a employé ses épouses, fils et beaux-frères), détournements, faux en écriture et corruption. Pour sa défense, le bourgmestre déchu, évoque un complot de l’opposition et une jalousie de ses collègues qui cherchent eux aussi à accéder à la fonction et «placer leurs parents », comme il l’a fait.

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe