35,10,0,50,1
1,600,60,0,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,2,1,1,2,46,15,5,0,1,1,12,0,1
Le président Déby visite la maison d’arrêt d’Amsinéné
Abel de retour sur sa terre natale
N’Djaména accueille le festival Agrobusiness
Nassour Guelengdouksia Ouaidou prend les rênes de l’IGE
A la Une de votre hebdomadaire numéro 066

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il y’a un an, Hassan Kéiro…

Le comité d’organisation et la Coordination Nationale des artistes Tchadiens (Conat) ont organisé un point de presse ce 19 mai 2017 à la maison de la culture Baba Moustapha  pour commémorer l’an 1 de la mort d’Hassan Keiro Le Kainkoula (HHK).

Le 20 mai 2016, Hassan Keiro a été arraché à la vie des suites d’une maladie qui l’a paralysé pendant 6ans alors qu’il était encore sur le chantier de la promotion de l’art et de la culture au Tchad. C’est dans cet esprit que le comité d’organisation et le Conat  comptent célébrer cette journée du souvenir de l’an1 de la disparation du «One man show» à travers des manifestations culturelles.

Pour le comité d’organisation, la famille artistique attend la journée du 20 mai 2017 pour honorer la mémoire de cet illustre artiste de renommé internationale. Pour Mbaindoroum Alphonse, président du comité d’organisation, HHK est un artiste comédien qui a joué plusieurs pièces au niveau national, africain et au-delà des frontières africaines.  

« Hassan Keiro a cru à l’art comme les autres artistes, parce qu’au pays de Toumai, l’art ne paie pas. Même dans les pays ou l’art est développé, cela ne marche pas pour tout le monde. Combien de fois, dans un pays comme le nôtre ou il y a toujours des pesanteurs sociaux qui font qu’une partie de la population tchadienne pense qu’être artiste, c’est choisir de devenir un mendiant, un paresseux. Keiro n’a pas fait de l’art pour être riche. Mais, il a gagné en popularité » affirme-t-il.

Au programme du 20 mai 2017, une parade des artistes à partir de 15h qui partira du centre des jeunes Don-Bosco au domicile du défunt. Avec des arrêts : des prestations, des animations, de danse. Devant chez le défunt, des projections sur la vie de l’artiste et ses œuvres en version vidéo, photo et ses projets achevés et inachevés. Après cette commémoration, un concert géant est prévu avec le public pour lui rendre un hommage dignement mérité.

Mbairam Koularambaye

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

     COMMUNIQUE

Non ! La fracture numérique n’est pas une fatalité

« Usages personnels et professionnels du numérique dans la société tchadienne contemporaine », c’est le thème retenu pour la semaine du numérique qu’abrite   l’Institut français du Tchad.

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabe