Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Forum annuel de la Fondation Tony Elumelu, la plus grande messe entrepreneuriale africaine

Le 4ème Forum annuel de la Fondation Tony Elumelu sur l’entrepreneuriat s’est déroulé le jeudi 25 octobre, à Lagos au Nigeria. Il s’agit du plus grand rassemblement d’entrepreneurs africains avec plus de 3 000 entrepreneurs venus de différents pays dont trois tchadiens.

Considérée comme la plus grande messe entrepreneuriale africaine, l’édition 2018 du Forum annuel de la Fondation Tony Elumelu, organisée par ladite fondation en partenariat avec le groupe United Bank for Africa (UBA), a été marquée par la participation de deux chefs d’Etat notamment : le Kenyan Uhuru Kenyatta, par vidéoconférence ; et le Ghanéen Nana Akufo-Addo qui a fait le déplacement. L’objectif selon la directrice Communication et Marketing du groupe UBA c’est de permettre la collaboration entre les secteurs privé et public pour éliminer la pauvreté. Car, « personne d’autre que nous-même ne peut développer l’Afrique », a-t-elle précisé.

« Le Forum de l’entrepreneuriat de TEF est le seul événement sur le continent à rassembler l’ensemble de l’écosystème de l’entrepreneuriat africain, démontrant notre engagement à capter tout le continuum – les entrepreneurs eux-mêmes, les gouvernements qui doivent créer un environnement propice, le capital, les conseils et, peut-être le plus important, l’accès et le réseautage », a déclaré quant à elle la directrice générale de TEF, Parminder Vir OBE.

 

Impliquer les leaders politiques

Selon Tony Elumelu, promoteur de la fondation, « on ne peut pas réussir dans l’entrepreneuriat sans nos leaders politiques » car ce sont ces derniers qui ont la responsabilité de favoriser et d’instaurer un environnement propice pour les startups. Dans ce sens tout en reconnaissant qu’il y a beaucoup de défis à relever sur le continent africain,  le président kenyan, Uhuru Kenyatta, a reconnu qu’il est primordial de trouver des solutions pour l’emploi des jeunes africains et ce, à travers l’entrepreneuriat. Pour lui, il faut se tourner vers la productivité, exploiter le dividende démographique, utiliser les TIC pour le développement de l’Afrique. Dans ce sens, la collaboration entre les secteurs public et privé est indispensable pour permettre aux jeunes de créer leurs propres entreprises. Ainsi, il apparait la nécessité de développer des programmes qui correspondent au marché de l’emploi. Le président Uhuru Kenyatta a pris l’exemple de la réforme du système éducatif dans son pays qui s’inscrit dans ce sens. « Si le jeunes ont les soutiens dont ils ont besoin, ils vont contribuer à la transformation du continent », affirme-t-il.

Pour le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, « nous vivons sur le continent le plus riche avec les populations les plus pauvres » et, il est primordial que cette contradiction soit corrigée. Parallèlement, reconnait-il, la population africaine est la plus jeune, d’où le nécessité de mettre en exergue cet atout afin de créer les startups qui sont d’ailleurs selon lui « les moteurs de l’économie ». Ainsi, après son accession à la magistrature système en janvier 2017, Nana Akufo-Addo a mis en place un ministère pour encourager l’entrepreneuriat et la création des petites et moyennes entreprises (PME).

L’une des phases les plus marquantes du Forum est l’animation de la séance interactive par Tony O. Elumelu, promoteur de TEF. En effet, le leitmotiv de la fondation Tony Elumelu est l’Afri-capitalisme. Selon le philanthrope africain, le secteur privé a un rôle important à jouer pour le développement du continent africain. Et, « la meilleure forme d’investissement c’est d’investir dans la jeunesse », affirme Tony Elumelu. Il reconnait d’ailleurs que l’entrepreneuriat permet la création d’emploi et de richesse ainsi que l’élimination de la pauvreté.

A titre d’exemples, en seulement quatre ans, la Fondation  Tony Elumelu a directement touché 4 460 entrepreneurs et commence à en voir les résultats : la création d’emplois, les effets d’entraînement, et surtout la reconnaissance que le bien-être économique de l’Afrique est entre les mains des entrepreneurs : « hommes et femmes, grands et petits – ils sont le moteur de la transformation de notre continent. Nous allons les défendre et les célébrer », souligne Tony Elumelu. Selon lui, le Forum de la TEF a atteint véritablement l’échelle et l’impact voulus. Plus de 150 000 candidatures ont été reçues en 2017 seulement, contre 20 000 en 2015. Il faut le préciser, parmi les lauréats de l’édition 2018 figurent trois jeunes tchadiens : deux venus du Gabon Menés Mbaissatar Nedoumbayel et Patient Romjebbeu ; et Rock Klahadoum Golhor. Leurs projets portent respectivement sur une solution de fidélisation de client, le paiement par monnaie électronique et le renforcement de capacités et formations spécialisés et continues.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AK DESIGN HOME

  • UBA
    UBA
  • Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)
    Journée portes ouvertes (Salon Nationale du Coton)

     

  • Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
    Les ABCD du Leadership de Dr Succes Masra
  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     


  • La Flamme du Tchad
    La Flamme du Tchad

     

LA CNPCI RECRUTE

LE REGARD DE DJAM'S

ACCES AU WEBMAIL

NEWSLETTER

Youtube Gallery Module

Video list or Theme not selected

Copyright © Le Pays, Journal d'informations et d'analyses
Une Publication de la Société d'Edition, de Communication et Conseil (SECC)
Siège: Avenue Mathias Ngarteri - axe CA7, BP: 4306, Tél: +23566297954, Email: contact@lepaystchad.com
Designed by Djasrabé